La valse des étiquettes

J’ai toujours adoré les films de Demy et j’ai donc voulu faire une comédie musicale. Tourné dans un supermarché (un super U breton, le seul qui ait accepté) avec les moyens du bord, il est entièrement chanté et prend la forme d’une ronde amoureuse, d’une dispute au rayon viandes à une réconciliation au rayon petites culottes, à chaque rayon un duo, à chaque duo un style musical différent… Je me suis bien amusé à écrire les chansons avec Franck Prévost. Dans tous mes films, je glisse des chansons, je ne peux pas faire autrement.C’est Lionel Girard, le grand Adonis, qui tient le rôle principal, je joue pour la première fois un petit rôle. Et ça reste un très bon souvenir. Mais le film n’est à mon avis pas vraiment abouti car il souffre d’une grande faiblesse du scénario. Il repose sur un principe, et au bout d’un moment, les principes, c’est chiant.


valseetiquettes
envoyé par michleclerc.

4 response on “La valse des étiquettes

  1. J’adore, c’est vraiment génial!
    Ca doit faire 5 ans que je cherche votre court-métrage, je l’avais vu sur Télé-Bocal mais je ne retrouvais plus ma bande. C’est Adonis qui m’a donné le titre pour que je le retrouve, c’est fait!
    Je trouve ça génial!
    Merci!

  2. Salut Michel, te voir aux Césars m’a fait remonter de bien vieux souvenirs! Celui de la valse des étiquettes justement. On faisait des répet dans mon studio (je répètais le rôle de Mathilde). Je ne l’ai pas fait finalement.. je ne me souviens plus du tout pourquoi.
    Ca me fait bien plaisir de revoir ce petit film bien sympathique!
    En tout cas bravo pour ton parcours, et pour cette belle récompense! C’est très mérité, et vous étiez avec Bahia un vrai souffle d’air frais dans cette soirée un peu morose. Antoine (Rein) à eu la main heureuse en tout cas!
    Bonne continuation et au plaisir!

    Karen

Leave a Reply