Tag: Demy

La question enchantée

Fan de Jacques Demy, j’ai tenté d’adapter son principe à savoir chanter dans toutes les situations de la vie dans le domaine du reportage télé… Il s’agissait de continuer à faire des enquêtes sur des petits sujets de la vie quotidienne, à ceci près qu’ils étaient chantés, mais pas n’importe comment… J’utilisais les playbacks des chansons de Minaro (que forcément je connaissais) pour écrire à chaque fois un texte sur le sujet du jour sur la mélodie de la chanson. Je trouve le résultat rigolo. Le problème était que les gens que je ve ais d’interviewer n’étaient pas trop chauds pour chanter leur réponse.

J’ai dû faire une vingtaine de sujets pour «Mon Kanar» mais j’ai bien senti que j’avais du mal à faire accepter mon concept.



Les gros mots
envoyé par michleclerc


L’amour
envoyé par michleclerc

La valse des étiquettes

J’ai toujours adoré les films de Demy et j’ai donc voulu faire une comédie musicale. Tourné dans un supermarché (un super U breton, le seul qui ait accepté) avec les moyens du bord, il est entièrement chanté et prend la forme d’une ronde amoureuse, d’une dispute au rayon viandes à une réconciliation au rayon petites culottes, à chaque rayon un duo, à chaque duo un style musical différent… Je me suis bien amusé à écrire les chansons avec Franck Prévost. Dans tous mes films, je glisse des chansons, je ne peux pas faire autrement.C’est Lionel Girard, le grand Adonis, qui tient le rôle principal, je joue pour la première fois un petit rôle. Et ça reste un très bon souvenir. Mais le film n’est à mon avis pas vraiment abouti car il souffre d’une grande faiblesse du scénario. Il repose sur un principe, et au bout d’un moment, les principes, c’est chiant.


valseetiquettes
envoyé par michleclerc.